Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Peut-on voir l'UMP en peinture ? Votre réponse est oui. Ca rigole sur Twitter, ça rigole de ce qui se passe à l'UMP mais les guerres fratricides, les batailles claniques et les rites sacrificiels réveillent des images, des représentations collectives qui n'ont rien de drôle, bien au contraire. Si Twitter est la face heureuse de ce qui se joue dans le grand parti conservateur, alors les tréfonds de la mémoire en sont la face tourmentée, douloureuse et anxieuse. Pour moi, ce qui se passe à l'UMP est drôle mais il est angoissant, mortifère, venimeux et m'évoque ce tableau de Goya, parfaite illustration d'un Sarkozy dévorant son Fillon et son Copé. Noir, sombre, désespéré, c'est aussi le sens des toiles qui suivent et que vous m'avez envoyées. Quand je demande sur Twitter ce qui pourrait le mieux dans la peinture classique et contemporaine illustrer la crise, voir le naufrage de l'UMP, le résultat est aussi grandiose et inspiré que ne le sont pas les deux frères ennemis de ces élections maudites. Place à la réunion des médusés de France...

La Guernica des chefs, Picasso proposé par @mdamewamin

 

L'union crucifiée de Dali proposé par @infotissier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le radeau de la méduse UMP, Géricault proposé par @schloren

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les ruines de l'UMP suivi de Virgile et Dante par Eugène Delacroix proposés par @potdetabac et @sylvielay

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le duel au gourdin au sommet de l'UMP de Goya proposé par @petit0parapluie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

François Abel Cain et Jean-François Abel par le Tintoret proposé par @pascalriché (rue89)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les mêmes par Alexandre Falguière proposé par @sophiebroyet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les militants apportant le corps de l'UMP à Juppé par Jacques-Louis David proposé par @gneslo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le serment des voraces d'organiser un referendum par Jacques-Louis David proposé par @terribgargamel

L'escamoteur des voix niçoises par Jérôme Boch proposé par @pcroiset