Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un sein c'est doux mais des milliers...?!

C’est l’histoire d’un bout de sein. Ce bout de sein rendait fou des milliers d’hommes (et de femmes si ça se trouve). Il était caché, pas trop voyant mais son pouvoir d’évocation était immense. Et un jour, le système a multiplié le sein comme on décide de convertir un délicat jardinet à l’agriculture extensive. Alors on a dénudé l’autre sein, et comme il en fallait plus car le système sait épuiser ses plus belles roses, en user et en abuser, on a montré une fesse, puis l’autre, puis le tout.

Après internet passe par là et transforme le tout en entrepôt de la cuisse et du sein.

Et ce petit sein qui en se montrant discret hantait nos rêves, ce sein qui donnait une rose à fantasme odorante, puissante, suggestive, a perdu peu à peu de son pouvoir à force de partout se donner, se montrer, si facile.

Léa, il ne faut pas traverser comme ça l’appartement toute nue tout le temps. La première fois en coup de vent, c’est délicieux, c’est un ravissement ; la seconde c’est sympa mais ensuite ton public n’y fait plus attention.

Un sein c’est doux mais Léa Seydoux partout, c'est trop.

Vite Léa, rejouons à cache-cache toi et nous !