Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le téléphone du futur plaira à Michael Douglas

Je lis dans Les Echos le compte-rendu d’une conférence sur un prototype de téléphone présenté à l’occasion d’une conférence sur les futurs smartphones. On y présente un concept étonnant, celui d’un téléphone qui se contorsionnerait pour indiquer les appels persos, pros et les SMS. Plus de vibreur, plus de sonnerie mais tout simplement les coins du téléphone qui se recroquevilleraient pour signaler l’appel entrant.

Il faut un instant fermer les yeux et s’imaginer les objets animés de l’Ecume des jours ou tout simplement penser aux mollusques. J’ai des souvenirs d’enfance où je regardais de près les limaces et les escargots s’étirer bizarrement dans des mouvements langoureux et mystérieux qui rappelaient d'ailleurs le rythme de passage des nuages dans le ciel. Je me souviens aussi de l’effet produit sur l’huitre par le zest de citron.

Je pense aussi à des images plus érectiles qui vont du porno à la gueule béante de l’Alien quand elle s'allonge vers sa proie. Alors imaginez maintenant que votre téléphone est dans votre poche, que je vous appelle, et qu’au lieu de vibrer, de sonner, il vous gratouille, il vous chatouille, il produise à l’intérieur de votre poche, sur votre poitrine un mouvement impromptu et irrégulier.

Dès lors, il faut imaginer toutes sortes de caresses et d'impressions sensorielles susceptibles d'accompagner ces mouvements nouveaux et je reviens à l’escargot. Imaginez donc que ce téléphone se manifeste encore et que la science ait fait de nouveaux progrès pour signaler mon appel. Cette fois votre téléphone ne fait pas seulement un mouvement animal lent et insécurisant de reptile ou d’insecte rampant, imaginez qu’il suinte comme la chair de l’escargot ou de la limace, imaginez que votre smartphone bave en se contorsionnant.

Et je recommence maintenant avec des idées lubriques. Imaginez donc, que non content de ne plus vibrer, de ne plus sonner, imaginez qu’heureux de se contorsionner, de se tendre, de s’ériger, votre téléphone certes se mette à suinter mais que sa jute ait un parfum ? Un parfum musqué, un parfum iodé, un parfum marin ? Imaginez un temps que ce téléphone devienne un organe, une muqueuse, une glande salivaire ? C’est bien ce vers quoi la technologie nous emmène. Non ?

Un site suit la question de près.