Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rhabiller les Femen pour l'hiver

La première fois que j’ai entendu parler des Femen, elles criaient. C’était à Davos. Et il fallait nourrir les pauvres. La faim dans le monde c'est mal.

La deuxième fois que j’ai entendu parler des Femen, c’était place des Vosges contre DSK. DSK c'est mal.

La troisième fois que j’ai entendu crier les Femen c’était lorsqu’elles furent rouées de coups par les intégristes de Civitas après les avoir provoqués avec de la neige carbonique, lors de la manifestation pro mariage du 13 décembre dernier. Un homme qui bat une femme, c'est très mal.

La quatrième fois que j’ai entendu parler des Femen, c’est aujourd’hui lorsqu’elles sont allées se réjouir, dans l’enceinte de Notre-Dame de Paris de la renonciation de Benoît XVI avec force seins nus comme elles savent les montrer. La religion catholique c'est très très très mal.

Je suis féministe mais je ne suis pas féméniste. C'est sans doute pire que mal.

Pourtant, en conscience il me semble qu'il y a plus de féminisme dans 60 minutes d’ouverture d’un bureau du planning familial que dans 50 happenings post-modernes des Femen.

Les Femen sont au féminisme ce que les crédits subprimes sont au prêt bancaire. C’est un produit médiatique à fort effet de levier dans les rédactions des chaînes de télévision françaises qui ont pu fabriquer grâce à elles et jusqu’à aujourd’hui des images, sans discours, des images sans véritable fond si ce n’est celui qu'elles touchent dans la pratique répétée de l’enfonçage de porte-ouverte : DSK, Davos, les Intégristes de Civitas et Benoît XVI.

Il y a un conte pour enfant qui raconte l’histoire d’un monarque qui se fait tailler un costume par deux escrocs. Les deux larrons lui vendent très cher un habit transparent. Et pour cause. Il n’y a pas d’habit.

Jusqu’au jour où un enfant dans la foule s’écrit, mais le roi est nu !

Oui, effectivement les Femen sont nues, comme le roi.