Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’ai rencontré Benjamin Muller à France Info et l'ai retrouvé à Europe1. Il travaille depuis des années avec Nicolas Poincaré et prend des images sonores à entendre chaque soir sur Europe juste après 19h. On le voit aussi sur Arté chaque semaine ici. Je l’aime beaucoup, il est doué et hyper-rapide et c’est mon collègue. C’est aussi mon cadet (il a 26 ans, j’en ai 35…), je l’observe travailler, repérer les sujets, les invités pour Poincaré depuis 5 ans et lorsqu’il m’annonce lundi qu’il a renoncé à Twitter, je trouve ça curieux. Avec Benjamin, on s’est mis à Twitter à peu près même moment. Il a eu jusqu’à 13 000 followers. Ca m’a surpris qu’il arrête, alors je lui ai posé 2 Pourquoi ? et 1 Depuis ?

Pourquoi t’être mis à Twitter ?

C’était il y a un peu plus de deux ans. A l’époque, ca m’avait l’air d’être un outil sain, dont les utilisateurs avaient pour but principal de faire circuler de l’info autrement, rapidement, sans les frontières des pays ou même des médias. A cette époque, je trouvais formidable la revue de presse que t’offrait Twitter. J’y trouvais de l’info, brute certes, mais de l’info.

 Pourquoi avoir arrêté il y a quelques jours ?

Car je trouve que tout cela n’existe plus. Aujourd’hui, 95% des messages envoyés par les twittos sont des messages de personal branding. Ca en devient ridicule. « Regardez moi, ma chronique, mon livre, mon commentaire, mon blog, je suis le meilleur ». A partir d’un certain nombre de followers, on se prend pour Alain Duhamel. Il y a aussi une montée en puissance du commentaire dont on se passerait bien « le commentaire de telle émission de télé ou le commentaire d’une interview politique  lequel se veut ironique » etc. Tout ça n’a, il faut bien le dire, aucune espèce d’intérêt. Dans un cas comme dans l’autre ca n’apporte rien, si ce n’est de perdre un temps fou.

Et depuis ?

Je lis. Clairement, le temps que je ne passe plus sur twitter, je le passe à lire.

J’ai oublié de préciser qu’outre Twitter, Benjamin vient aussi d’arrêter la clope.