Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nana-Zahia au Bonheur des Dames

Zahia le nouveau job, j’aime beaucoup cette photo de Paris Match. Elle a quelque chose d’authentiquement solidaire, comme une fierté réveillée, comme une solidarité féminine mise en scène mais quand même, chouette.

J’aime le courage des femmes qui n’a pas besoin de théâtres d’opération et de concours de zigounettes pour affirmer ses codes. J’aime le sourire de ces travailleuses, intimidées un poil mais pas dupes non plus, j’aime cette machine à coudre à côté de laquelle j’ai grandi moi aussi. Ca me rappelle les mains d’une couturière quand sous l’aiguille qui battait la cadence dans un bruit de motrice, elles accompagnaient le tissu pour fabriquer des choses, produire… Toutes ces femmes autour de la machine à coudre me rappellent un peu mon enfance et ma mère. Ca chauffe une machine à coudre, ça vibre, alors imaginez tout un atelier chez les Lejaby ! De bruit et de chaleur...

Et au milieu s’est installée la Zahia. Je la préfère ici qu’à jouer les Paris Hilton avec des plumes dans le cul, je la préfère en égérie de ces ouvrières qui ne voulaient pas mourir avec leur usine. Alors Zahia devient ce qu’elle est, une fille modeste qui ne renonce pas, qui ne sera pas la call-girl de service. Je trouve que son outil de travail, celui qu’elle cambre avantageusement au centre, est mieux là, mis au service d’un collectif. Elle n’est plus vulgaire la Zahia parmi ces femmes. J’aime bien cette association. Pour une fois, ça sert à quelque chose un joli cul et une machine à coudre, ensemble.

Oui, je sais. Tout ça c’est du marketing, de la grosse ficelle de string mais c’est quand même une petite fresque cette image. Ca raconte des choses grâce au photographe et ça nous emmène loin, loin...

Dans la littérature du bac français.

Des histoires de cousettes, de midinettes, de filles courageuses, des histoires de travail, c’est un peu du Zola tout ça, Zahia chez Lejaby c’est Nana au Bonheur des dames.

Et ça a du sens, pour chacune et pour moi.