Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Merci qui ? Merci Louis.

Arriver devant le château de Versailles, et surtout, surtout ne pas se décourager. Ces hordes de touristes, ces cars par dizaines... Oubliez la foule qui se presse ici, faites une croix passagère sur le château (on a toute la vie pour revenir) et se précipiter vers les jardins. Ce dimanche, les buissons soufflaient de la musique baroque et c'était sublime. Alors, je suis allé vers les arbres, vers le petit et le grand Trianon, vers ce Versailles à visage humain, un Versailles féminin. Je n'étais pas venu depuis 5 ou 6 ans. C'est à chaque fois plus beau y compris à vélo. Et à chaque fois je me dis "Nom de nom, je suis donc actionnaire de tout ça ?!".

C'est ce qui est magnifique à Versailles pour un citoyen français. Se dire qu'il est moralement actionnaire de ce chef d'oeuvre, de cette merveille. Actionnaire à chaque perspective, à chaque coup d'oeil, actionnaire esthétique dans chaque détail, actionnaire sans-culotte néanmoins reconnaissant. Actionnaire dans chaque point d'exclamation qui interpelle mes enfants pour leur dire combien c'est beau, combien c'est français et combien on doit être heureux et fier de partager toute cet " héritage en indivision" avec le monde.

Chemin faisant, je me dis que c'est une étrange époque que l'absolutisme de Louis XIV car la folie inégalitaire d'un seule homme a bizarrement légué à plusieurs générations après lui un cadeau inestimable dont nous sommes tous et très "démocratiquement" dépositaires. Je mets la Ve République au défi de faire un tel cadeau aux générations qui suivront.

Ma gratitude de citoyen super gâté va néanmoins et naturellement à toutes celles et ceux qui se sont succédés à la tête de l'Etablissement Public du Château de Versailles, ces grands serviteurs de l'Etat qui ont été nommé là comme autrefois Louis accordait des charges mais qui s'en sont rendus dignes en faisant de Versailles ce qu'il est aujourd'hui, une fabrique d'émotions fortes à base de jardins et de vieilles pierres. Envie donc de dire un immense merci à Louis ainsi qu'à tous ses éminents concierges.

Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.
Merci qui ? Merci Louis.