Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maîtrisez votre story telling de couple

C’est la fin d’un dîner en été, vous êtes en confiance, le rosé est top, on entend les cigales et voilà que tombe la question cucul-piège ! « Et vous, vous vous êtes rencontrés comment ? ». Et vous n’avez rien préparé ! « Ben, par des amis d’amis » « Beuh, au travail » « Rhôoooo, à la fac… ». Vous voilà infichus, ni l'une ni l'autre, de conter votre love story.

Le niveau technique n’est pourtant pas très élevé, mais non, vous êtes nuls en fresque historico-amoureuse. On dirait un mauvais tandem président-premier ministre ! C’est encore pire quand on vous demande ce qui a déclenché le coup de foudre. Perte de mémoire, hésitations, bafouillages, voire engueulade publique ; la soirée est gâchée.

Personne n’envie plus ni votre bonheur ni votre bronzage ! Vous êtes perdu socialement.

A l’heure où le story telling est partout dans la pub, la politique, les cours de récréation et même dans la cuisine, un couple qui veut donner la meilleure image de lui-même doit s'y résoudre et savoir pitcher sa rencontre sans hésiter.


Pour éviter le couac, la crise ou la faute de com, il faut donc s’inspirer des meilleurs, des pros, des grands as de la communication. Chez les politiques, vous prendrez le phrasé chiraquien des liaisonz’heureuz’ « Cherz’amiz’, c’était-te un 21 avril deux milles deeeeuze en boite de nuize ». Chez les peoples, vous trouverez des formules cash du genre « Quoi ?!? Vous êtes nos amis et vous savez pas comment on s’est rencontrés !?! Non mais allo quoi !!! ». Aux grandes entreprises multinationales vous emprunterez la cohérence du verbiage corporate « Notre mariage correspond à une démarche stratégique fondée sur l’ADN du rapprochement de nos métiers ».

Enfin, c'est l'été, à Jacques Séguéla vous piquerez le bronzage (mais pas trop).


En maîtrisant votre story telling amoureux, vous pourrez calmer les rumeurs de divorce qui circulent toujours chez les enfants soupçonneux, rendre jaloux vos voisins trop parfaits et convaincre enfin votre banquier de la stabilité triple A de votre union.

Je vous conseille enfin de répéter avant chaque dîner.

Une fois bien à l’aise, vous pourrez alors improviser et vous risquer à dire la vérité.

Paru dans Marie-Claire, numéro de septembre