Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans l'entreprise, on ne fait pas comme Fillon et les autres

En politique, souvent, on est candidat à un job des années à l’avance et on le dit. C'est une des particularités des politiques, ces gens-là ne candidatent pas comme nous... Il faut qu'ils parlent.

Dans une entreprise, c’est différent, quand on veut un job en interne ou progresser, on ne fait pas comme Fillon, on se tait et on agit. On se tait parce que c’est mal vu de dire je veux et aussi parce que c’est assez inefficace. En fait dans le monde du travail quand on veut monter on ne l’annonce pas derrière un pupitre, et là je vais utiliser une expression barbare quand on veut monter dans la hiérarchie ou qu’on vise un job « on se positionne en interne ».

On se positionne en travaillant beaucoup, on se positionne en acceptant les responsabilités et en obtenant des résultats, on se positionne aussi en prenant les codes de ceux qui ont déjà le job que l’on convoite : une cravate si l'on veut faire partie du club des cravates, une façon d’être voire de parler si l'on veut rejoindre un cénacle. On se positionne aussi, comme en politique, en se choisissant un mentor ou un poste tremplin.

Mais on ne cause pas de ses ambitions sauf avec ses collègues préférés et à la cafeteria ; ou bien à l’occasion de l’entretien d’évaluation, une fois par an. Là, on peut dire à son chef : "dites chef, l’an prochain j’aimerais avoir une formation, partir à l’étranger, un portefeuille de client plus important, un plus gros budget"… bref, dans l’entreprise comme en politique, annoncer ses ambitions, c’est codifié, ça répond à des règles souvent non écrites et souvent silencieuses.

Ceci dit, dans les grands groupes, de plus en plus, il y a des programmes pour détecter les meilleurs, qu'on désigne ainsi : les hauts potentiels. Le rôle des dirigeants d'aujourd’hui c’est aussi de promouvoir ces hauts potentiels dans l’intérêt du système.

Mais en règle général, ce sont les résultats qui précèdent la réussite bien avant les diplômes et parfois bien avant les déclarations de candidature. En politique les choses arrivent dans un ordre exactement inverse, il y a d’abord l’ambition, ensuite la déclaration et enfin, les résultats.

Quand il y en a…