Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’aime les peintres et j’aime les photographes.

J’aime les premiers et j’aime les derniers quand ils ont fait leurs gammes, quand ils se souviennent de ce qui a été dit avant eux. Et même quand il ne se souviennent pas, leur inconscient se souvient. Voilà pourquoi hier, quand le community manager du Grand Journal a posté cette photo promotionnelle d’IAM, groupe invité de Michel Denisot, j’ai senti comme une réminiscence.

IAM et le syndic de la guilde du rap

Evidemment, dans ces cas-là, on n’est jamais sûr de rien.

La lumière sur les visages, l’attitude, l’importance des mains, la fierté des bustes bien droits, le travail de pose qui suggère une cohérence au sein du groupe, la position assise, oui, chaque détail est important. Le cadrage des Marseillais n’a rien de commun avec ce qui se fait habituellement dans le rap. Ils sont assis et sereins et pas debout et frondeurs, mais surtout, il n’y a pas de leader désigné.

Chaque membre est une composante de la photographie. Enlevez-en un et voilà l'harmonie qui s’effondre, qui perd son équilibre. Un regard pensif qui atténue celui des autres un peu trop direct, le soyeux d’une étoffe, la détermination d’un menton, la tranquillité des mains, et les blousons de cuirs qui se répètent pour fabriquer une sorte d’uniforme imaginaire et discret qui contribue à faire de ces artistes des hommes en mission, en fonction, chacun relié à l'autre par une vocation, une activité ancestrale.

IAM et le syndic de la guilde du rap

Bref, le photographe a fait quelque chose d’inspiré. Inspiré par quoi ? Je l’ignore. Mais inspiré de quelque chose qui a précédé. Quoi donc ? Un tableau de maître ? Un grand classique ? Et pourquoi pas puisque les IAM... sont des maitres dans leur domaine. Ce tableau, cette réminiscence pourrait être le Syndic de la guilde des drapiers de Rembrandt peint en 1692.

On dit au départ que la guilde est « une assemblée de personnes pratiquant une activité commune, et dotée de règles et privilèges précis ».

Et si IAM était une guilde ?