Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant que Peugeot mobilise l’attention politique et médiatique avec ses 8000 emplois supprimés à Aulnay, je suis allé hier, rencontrer Franck Provost. Franck Provost a repris la présidence du Conseil National des Entreprises de Coiffure. La coiffure, qu’est-ce qu’on se marre. Un métier de gonzesse. La coiffure, qu’est-ce qu’on rigole, une activité frivole, pas stratégique. Pourtant voilà les chiffres d’une profession où le salaire moyen n’excède pas 1580 euros. 70 000 entreprises, 5,6 milliards de chiffre d’affaires, 160 000 actifs et 110 000 salariés pour une moyenne d'âge de 32 ans. C’est plus que Peugeot. Mais ça fout pas les jetons à un gouvernement, les coiffeuses. Un gouvernement tremble devant 8000 ouvriers à Aulnay mais il fait recevoir le président des capiliculteurs par des conseillers de cabinet pendant que Sylvia Pinel chasse l'auto-entrepreneur. Pourtant y’a pas photo. La paupérisation des 110 000 salariés de la coiffure ça devrait compter un peu plus que l’usine d’Aulnay dans la pupille médiatique , ben non. On ne fait jamais le pari de la coiffeuse.