Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique

Je présenterai à compter du 19 octobre prochain sur Paris Première La Grande Expo, une série de 10 grands documentaires sur les grandes expositions de l'année 2013-2014 en France. Le premier d'entre eux concerne l'exposition Roy Lichtenstein à Paris au centre G. Pompidou. Sur Twitter, sur Instagram et sur ce blog, je partagerai régulièrement avec vous mon regard d'amateur sur ces expos, ces musées, ces événements culturels. Il sera comme un mini bonus au travail de la chaîne, du documentariste et de la société de production, Let'spix qui réalise ces 52 minutes pour Paris Première.

Pour commencer à faire causer de cette première diffusion le samedi 19 octobre prochain à 18h50, je me suis intéressé au nu chez Roy Lichtenstein. Car l'artiste qui aurait eu 90 ans le 27 octobre prochain - happy birthday Roy - n'a pas peint que des visages de blondes désespérées (vous apprendrez dans le documentaire qu'il a beaucoup sculpté, qu'il a également rendu de nombreux hommages aux plus grands artistes...Mondrian, Picasso ou Brancusi) .

Mais Roy a aussi peint des femmes déshabillées. Et d'une certaine façon, pour qui a aimé les Comics américains, pour qui a lu Strange ou Superman, ces nus sont la fesse cachée de la pudibonderie américaine telle qu'elle s'est exprimée dans la BD de masse. Ces nus sont la symétrie parfaite et opposée des plans rapprochés sur ces visages de femmes en larmes en train de s'exclamer OMG au téléphone !

Pour moi qui ai découvert la BD américaine à la fin des 70's, en pleine adolescence, je comble une sorte de retard imaginaire grâce à Roy. Si les petites copines de Spider-Man et Batman avaient été dessinées dans le plus simple appareil, elles auraient peut-être ressemblé à ces toiles de Roy Lichtenstein. Mais attention, ici, pas de poils, pas de vue anatomique, que des petits points, rien qui choque. Même le téton se fait discret ! Et cette façon de souligner non sans humour que même dans le nu, il n'est point question de montrer ce qui pourrait faire le nu, voilà où se cache, à mon avis , la vraie provocation chez l'artiste.

Chez Roy on touche même pas avec les yeux.

Pour tout savoir de La Grande Expo (Mot-dièse sur Twitter #LaGrandeExpo), voir le communiqué ci-dessous.

Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique
Le nu chez Roy Lichtenstein ou la fesse cachée de l'Amérique