Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commençons cette revue de presse avec l’histoire belge de la semaine. Qui veut travailler avec Ines ? Une collègue de boulot sympathique qui vous donne des coups de talons surtout si vous êtes à terre c’est plus drôle. Frapper un collègue sur le lieu de travail c’est une faute professionnelle. Sachez-le au cas où ca vous démange…

Ceci dit on n’est pas forcé de travailler dans la haine et la souffrance. Il paraît que par amour et par plaisir on peut aussi travailler. Ca s’appelle une rémunération symbolique. Une tribune imaginative mais sans mode d’emploi dans Les Echos.

Défoulez-vous autrement et découvrez le bureau-vélo, une sorte de mix entre le Vélib et le poste de travail. Tandis qu’on travail du chapeau, on pédale dans la choucroute. Une autre façon de maigrir en travaillant. Ceci dit sommes-nous réellement multitâches ?

Peut-on poursuivre et gagner contre l’employeur de la femme qui vous a fait cocu si elle est tombée amoureuse au bureau ? Non. Mais essayer oui. C’est .

Qu’est-ce qui est le plus efficace hurler ou menacer ? Une étude montre que rester calme longtemps pour ensuite menacer permet plus facilement d’atteindre son objectif dans une négociation par exemple, encore faut-il avoir un objectif…

Voilà un une sorte de Google des offres d’emploi. C’est à tester si on aime chercher du travail dans les moteurs de recherche, d’emploi. Ici.

La fin du salariat c’est le titre d’un livre qui annonce la fin du bulletin de paie. Un bulletin de paie de plus en plus chargé mais de plus en plus petit. Demain nous serons soit des assistés, soit des multirevenus mélangeant factures, tiers-salaires et retraites fondues. Sciences fiction ou horreur ? Pleurez.

La CFTC Airbus a mené une enquête auprès du personnel. 96 % du personnel veut travailler à distance, c’est à se demander qui va construire les avions s’ils sont tous chez eux. Mais regardez les chiffres, ce sont les cadres qui ont répondu. Normal, travailler à la maison les motiverait, c’est le Zevillage qui le dit

Ces entreprises qui lâche tout et qui est rentable, il paraît que ça existe. Evidemment, c’est Rue89 qui trouve ces phalanstères où l’on prend ses congés quand on veut. Qui d’autre ?

Enfin, la BD bureau de la semaine. Drôlissime, les grandes étapes de la rébellion au bureau. De l’agacement au retour à l’état de nature… Bidonnant.