Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’an dernier je suis allé à Dublin à peu près vierge de toute culture irlandaise. J’ai dîné dans une distillerie de Whisky avec 200 personnes et en fin de soirée, un groupe est venu chanter. C’était formidable. C’était formidable de voir comment la culture et le sentiment national façonnent le partage et la pierre grise d’une ville au charme - comment dire -  pas évident, pas évident pour un touriste qui passe deux jours. Il y avait donc un groupe et ce groupe a chanté une chanson que je n’avais jamais entendu, jamais. Cette chanson est sans doute ma plus grosse lacune irlandaise parmi toutes mes ignorances de ce pays-là. C'est peut-être même ma plus grosse lacune musicale. Quand je l’ai entendue ce soir-là, j’ai frissonné. Il y a des mélodies comme ça qui vous donnent la chair de poule. Celle-ci m'a d'autant plus ému que j'ai vu l'assistance la reprendre en coeur avec  joie mais aussi avec une application simple et touchante. Jeunes et vieux. Tout le monde. Everybody.

Et j’ai oublié Dublin.

Mais hier soir en regardant un film anglais, la chanson est revenue, chantée sur un quai de métro de Londres pendant une alerte au bombardement. Ca m’a fait le même effet que l'année dernière, ma gorge qui s’est serrée, les rues de Dublin, les pierres grises des maisons bourgeoises, sa rivière brune et triste, et sur l'autre rive, les maisons basses et pauvres de l'autre partie de la vie, quelque chose d’indéfinissable comme une réminiscence. Alors je suis allé chercher son titre, ses paroles et j’ai compris. J’ai compris que cette chanson-là, c’était juste un peu du sang qui coule dans les veines de chaque irlandais et chaque irlandaise. Qu’elle avait été interprétée par des centaines d’artistes.

Ca s’appelle une lacune, une immense lacune. La contrepartie du lacune, c’est l’émotion brute, vierge de tous les clichés, de toutes les écoutes, de tout l'avant. Vous êtes le premier homme à entendre la chanson. Alors voilà, si certains d’entre vous ne savent pas qui est Molly Malone, si certains d'entre vous ne l'ont jamais entendu, réjouissez-vous, vous allez pleurer comme un enfant.

En fait, je n'oublierai jamais Dublin.