Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fleur Pellerin fière de ses diplômes

Fleur Pellerin a l'air un peu froid, un peu distant à première vue. Mais non. Elle fait des blagues à froid. Mais hors micro. C'est peut-être sa façon à elle de lutter contre sa réserve naturelle et de se donner un peu d'assurance.

C'est aussi une façon de montrer que les codes sociaux qui font que les élites se reconnaissent entre elles passent aussi par l'humour. Ceci étant dit, Fleur Pellerin évite l'humour dans les entretiens comme dans les situations formelles car elle a eu à le regretter plusieurs fois pour son usage du second degré sur Twitter. Ce manque d'assurance, elle l'a aussi soigné en pratiquant la course d'obstacle républicaine des concours des grandes écoles.

Elle a perdu un peu de sa réserve à chaque haie franchie avec succès de l'Essec à l'ENA en passant par Sciences Po. Ne comptez donc pas sur elle pour cracher dans la soupe des grandes écoles, elle trouve ça démagogique surtout quand ça vient de ceux qui ont eux-mêmes profité du système. Fleur Pellerin préfère donc le nivellement par le haut et pense que c'est à ceux qui n'ont pas les codes de s'en méfier tout en les acquérant, car même dans une République obsédée par l'égalité, il y aura toujours in fine un jury à convaincre, un examen oral à passer, une bonne impression à faire. Elle y travaille depuis 1973.

Chronique parue sur Figaro.fr et sur Cadremploi