Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elle a fait causer toute la journée sur Internet l’affiche du Président-Candidat-Capitaine du vaisseau France qui ne quittera pas le navire en pleine tempête économique. Elle a été parodiée et détournée mais elle a surtout été décortiquée et le premier à s’interroger sur l’horizon marin qui fait la singularité de la photo c’est un utilisateur de Twitter, un dénommé Jean Saurien alias @schloren. Et qu’a fait Jean, il a vu que le Figaro.fr fournissait sous la photo le crédit de l’image. Et Jean Saurien qu'a-t-il fait ? Il a cherché dans la banque d’image d’où provenait la photo de cette mer calme et d'apparence française et qu'a-t-il découvert, il a découvert que la prise de vue avait été réalisée en Grèce, sur les bords de la mer Egée pour être exact.

Alors évidemment, une photo de président qui remplace le village français avec clocher par une vue de l'horizon, ça fait déjà réagir mais si en plus la mer est grecque, en pleine crise européenne, ça fait danser le Sirtaki sur les réseaux sociaux.

La leçon de cet épisode microscopique de la campagne qui commence, c’est qu’une affiche de campagne électorale doit montrer un paysage 100 % made in France, le deuxième enseignement c’est que non seulement les politiques sont auscultés par les plus affûtés des internautes, non seulement leur communication est décortiquée mais désormais c’est la traçabilité patriotique des supports de communication qui sera analysée et scannée. Demain, on vérifiera que les arbres dont on a fait la patte à papier servant à imprimer ces affiches ont bien été plantés en France avec des graines françaises !!!

Et, bien sûr, il y a le symbole. Si la terre de France n’était pas assez convaincante et qu’il fallait de l’eau pour abreuver le message, autant que cette eau soit territorialement française.

Et Patatrakis ! comme disent les grecs, l’eau est hellène, une eau devant laquelle la mythologie nous enseigne que le Roi Egée se donna la mort croyant que son fils, Thésée, avait succombé face au Minotaure. J’arrête, j'arrête-là les mauvais oracles et je préfère terminer sur une note positive et bien Française, avec cet extrait de la mer, le tube de Charles Trenet.

Une mer interprétée par Demis Roussos.