Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les publicités The Kooples vous agacent également ? Ca ne m’étonne pas.

Ces couples ont des têtes à vous passer devant au restaurant, en boite, aux premières de cinéma. Je n’en veux pas à ceux qui prennent la pose, on les a choisis pour ça. Mais si j’avais dû trouver des expressions et des attitudes pour illustrer l’arrivisme, je n’aurais pas fait mieux. Pénibeules. Les garçons ont l’air d’avoir lu tous les livres et de trouver la chair triste. Les filles ont l’air méchantes, chiantes et vous signifient le regard vide que vous n’êtes rien. Finalement ces couples remplissent une fonction que j’ai fini par comprendre comme un simplet découvre son plafond de verre.

Exclure. Leur mission est d’exclure tous ceux qui ne sont pas dans le coup. Si je devais expliquer les codes culturels et sociaux de l'exclusion, je prendrais une paire de Kooples. Exclure, c’est leur job sur les affiches et dans les pubs des magazines [où j’écris parfois]. Exclure mais attention, pas n’importe comment. Exclure pour inclure ceux qui, en les regardant, ne s’aperçoivent de rien et les trouvent bien sympathiques. Ceux-là font partie du club ; ils ont la carte. Leur table au Baron les attend. Ce sont des Kooples.

Tout à fait entre nous, je suis entré une fois dans une boutique Kooples : ils n'habillent pas les gros.

Matthieu Scherrer, redchef de Management me transmet ce papier pour aller voir ce qui se trame derrière l'image...