Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis 7 ans que je fréquente internet en écrivant ici ou là ou en lisant, si l’on me demandait ce que j’ai appris du net eh bien je répondrais probablement « les mots des femmes ». Pour moi le net a effacé une frontière jusque là très marqué entre la prise de parole monopolistique des hommes et celle des femmes toujours mise en sourdine.

C’est grâce au net que j’ai davantage lu les femmes. Et si l’on me demandait ce qui m’a le plus surpris en lisant ces femmes anonymes ou démasquées, eh bien je dirais que c’est leur façon de parler du sexe. Libre, raffinée, crue, sophistiquée mais toujours, toujours bien vue, toujours excitante.

Et si l’on me demandait ce qui m’a le plus excité à lire ces femmes, je dirais leurs mots, leurs mots, véritable carburant de la libido, de la leur et de la mienne.

C’est sans doute pour ça qu'aujourd'hui, à la FNAC Montparnasse, je vais me retrouver auprès de Camille de Sexpress et Rue69 qui publie un Dico Rock du sexe, d’ Octavie Delvaux auteur de Sex in the Kitchen, d’Agnes Giard qui publie une somme sur Les Histoires d’amour au Japon et bien sûr de Stéphane Rose qui se pose en avocat du poil contre la dictature de l’épilation intime. C’est internet, le temps et l’inspiration qui m’ont conduit gentiment vers ces auteur(e)s qui, en explorant le sexe et les sens (et les poils), chantent tout simplement la liberté d’aimer, de fouiner et de musarder. Nous en parlons ce jour à 16 heures à l'occasion d'une Fnactouze où j’aurais le plaisir de jouer les maîtres de cérémonie.

PS : Rien ne me dit pourtant que Camille est une femme, rien ne me dit le contraire, Camille est pluriel. Par contre Stéphane Rose, lui c'est un homme et c'est sûr.