Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les miss c’est un concours d’un érotisme torride. Tout consiste à parler avec ces jeunes femmes de tout et de rien tout en laissant la caméra lécher leur image, scruter leurs cuisses, s’attarder sur leurs croupes (RUMP en anglais). Avec les Miss on fait semblant d’éloigner le désir masculin mais on le tend, on l’aguiche. Le moment des larmes est celui de la transgression initiatique de la pucelle qui découvre la force du vote du public, une force déchirante qui la fait reine de beauté et femme à nouveau.

On peut regarder les Miss en famille même, mais le phallus est là qui attend son dû à chaque seconde. C’est pour ça que les Miss c’est l’émission la plus subversive de la télévision. Sous couvert de passer une soirée familiale et tranquille, c’est le corps de la femme qui est roi. C’est une soirée de harem, de traite, de vente et de choix. Bien sûr le seigneur n’est plus celui du château avec son droit de cuissage, c’est le SMS et le vote du spectateur. Alain Delon fait semblant d'être le patriarche, pour la forme...

Les jeunes femmes ne seront bien sûr pas emportées dans la forteresse pour y être baisées ou dévorée, non. Elles deviendront intouchables et s’adonneront à des œuvres de charité. Mais cette chasteté qui sert de viatique à la carrière promise n’est qu’une potion pour endormir le désir avant qu’il n’éclate dans les pages d’un tabloïd où l’on retrouvera l’une des lauréates offertes aux doigts poisseux du lecteur déchaîné. Les Miss ça reste de la soumission et de la domination sexuelle.