Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La famille profite à l’emploi. C’est en clair le résultat d’une enquête de l’INSEE parue cette semaine et qui nous annonce ceci : chez les 30-54 ans, le taux de chômage des personnes célibataires est de 13 % pour les hommes et 12 % pour les femmes, alors qu'il ne dépasse pas 5 % et 6 % pour les hommes et les femmes en couple. Ce n’est pas la première fois que la famille fait du bien à ses membres.

Toutes les études montrent que les hommes qui vivent en couple vivent plus longtemps, ont une meilleure hygiène, bref, le couple est un bon biotope pour les hommes et les femmes qui le composent. Si la droite était moins bête, elle comprendrait que l’enjeu du mariage pour tous n’est ni plus ni moins qu’un enjeu autour des valeurs de la famille. Peu importe que ceux ou celles qui la composent soient exclusivement des femmes ou exclusivement des hommes (dans le cadre du mariage pour tous). Ce qui compte c’est l’envie de fonder une famille. Car ne nous y trompons pas, ce qui distingue une famille, un couple ou une cellule familiale, ce n’est pas sa composition H-F, c’est son intention.

Je crois que se « mettre en couple » ou « fonder une famille » c’est d’abord une intention, un projet et non pas une composition donnée à un instant T. La famille est une valeur de droite (c’est ce que la droite a toujours revendiqué, en tout cas). Je conseille aux conservateurs de revoir leur logiciel familial au plus tôt. On repère une famille non pas au fait qu’il y a dedans un homme, une femme et deux jumelles. Non, on repère une famille à la nature des relations qui l’unissent. Le mariage pour tous devrait galvaniser la droite qui pourrait y voir un moyen de revitaliser les valeurs familiales et une occasion d'encourager une institution qui stabilise les individus, réduit leur insécurité affective et économique.

Hélas non, au lieu de cela, cette droite traque le pédophile le terroriste qui sommeillerait en chaque homo. La droite aurait dû préempter le mariage pour tous et transformer son audace en simple bon sens paysan.

Mais non, au lieu de cela, la droite divorce. Quelle conne. Quels cons.