Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hier, Véronique Genest ici a tenté de justifier une conception très personnelle de l’islamophobie. « Si avoir peur de l’islam est être islamophobe, alors je suis islamophobe et donc ce soir je fais mon coming out, je suis islamophobe » a-t-elle dit en substance. Le coming out à l’origine est la révélation à ses proches par un individu de son homosexualité. En appliquant à son « islamophobie » ce terme de coming out, Véronique Genest mélange deux notions qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre. Elle avoue a demi-mot une faiblesse, un travers de pensée « son islamophobie » et qualifie cet aveu de coming out faisant "un joli cadeaux" aux gays qui je crois n’en demandaient pas tant. Véronique Genest se trompe. Il faut du courage pour faire son coming out, il n’en faut aucun pour se déclarer islamophobe. Surtout par les temps qui courent.