Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Edito : Démissionner ou renoncer ? Benoït XVI le moderne

En 24 heures, la démission est devenue renonciation. Les confrères auraient tout de même pu se poser la question du vocabulaire dès hier avant de lâcher dans la nature un terme aussi nase que j'ai repris moi-même sur Twitter avant qu'on ne me corrige.

On démissionne après une faute, par lassitude, parce qu’on a été pris la main dans la caisse. Mais une renonciation c’est autre chose. On renonce la mort dans l’âme, on renonce à annoncer la bonne parole, on renonce comme on pose un genou à terre car le poids de la croix qu’il faut porter est trop lourd. Pourtant, qu’il démissionne ou renonce, le Pape en accélérant sa sortie grille la politesse au Bon Dieu et aux traditions. Et en cela, il est profondément moderne et fait entrer l’institution dans une autre époque.

C’est bien lui qui met un terme à sa carrière de pape, ce n’est pas l’esprit saint. En cela, Benoît XVI montre qu’il est bien plus en avance sur le temps de l’Eglise qu’on a bien voulu le croire. Pour ceux qui ne s’intéressent pas à l’Eglise, je conseille aujourd’hui la lecture du livre Je veux quitter mon entreprise, comment considérer et négocier mon départ. C’est signé Maurice Bercoff et Bertrand Reynaud. En page 4 on peut lire ceci… « Quittez votre entreprise dans les meilleures conditions financières et relationnelles !Vous voulez partir, bifurquer, aller ailleurs … quels qu’en soient les motifs, tirez avantage de cette situation inconfortable pour monter au balcon et l’observer d’un point de vue constructif. ».

Benoît XVI est monté au balcon plus d’une fois mais n’a pas eu besoin d'y retourner pour renoncer.