Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Edito : Chypre, plans d'urgence et médecine à l'ancienne

Il y a deux façons de regarder le cas chypriote. D’un côté la victimisation des petits épargnants qui seront l’objet d’un prélèvement fiscal sur leurs avoirs bancaires. De l’autre, saluer la fiscalisation des avoirs de l’oligarchie russe dans ce paradis fiscal. D’un côté on diabolisera l’Europe qui fait plier sous sa rigueur budgétaire l’Etat souverain chypriote et on criera à l’injustice qui frappera le peuple.

De l’autre, on se réjouira que les oligarques n’échappent plus à l’impôt et soient taxés jusque dans ce paradis fiscal. L’enjeu c’est la confiance ou la défiance dans l’Union Européenne d’un côté, de l’autre, c’est le peuple spolié par ceux-là même qu’il a élus et l’éternel débat des élites qu’on mérite...

Une fois de plus, voilà cette Europe qui agit et une fois de plus on lui reproche son action. Pour certains, c’est une institution aux mains des puissances d’argent, inspirée toujours par l’idéologie ultra-libérale, pour d’autre, l’Europe fait son travail de rigueur financière.

Hélas, ce travail ressemble de plus en plus à celui d’un chirurgien qui sur un champ de bataille passe son temps à amputer ou faire des saignées. Voilà pourquoi je vous recommande vivement le livre de l’urgentiste Patrice Pelloux « On ne meurt qu’une fois et c’est pour si longtemps » chez Robert Laffont. Il y a raconte comment la médecine achevait autrefois les grands hommes à coup de saignées, de lavements et d’amputation.

Aucun rapport avec les plans d’urgence européens, évidemment…