Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Tous les jours les forces de Police rendent service. Mais ce jour-là, le 14 novembre dernier, Lawrence Deprimo a fait la fierté de New-York en offrant des bottes à un SDF. On reconnaitra facilement le SDF au fait qu'il a les pieds nus mais pas seulement. Il a d'immenses pieds nus, des pieds de crucifié, des pieds couleur de bois noir, des pieds de statue.

Pourquoi Lawrence et pas un autre ? Pas seulement parce que la photo de son intervention a botté le web et les lutins béni-oui-oui de Facebook, pas seulement parce que policer n’est pas chausser. Non. Parce que le flic est à genoux. Si le monde entier s’attendrit du geste de Lawrence Deprimo c’est parce qu’il l’accomplit dans une attitude chrétienne qui ressuscite en nous des images lointaines, des visions de cathédrales.

Il est certes charitable, exemplaire et bon d’acheter des chaussures à un SDF, mais poser un genou à terre et joindre les mains dans un signe d’extrême compassion c’est moins courant et c’est surtout très photogénique. C’est plus que photogénique c’est christique ! Qui a lavé les pieds de ses 12 apôtres ? Le fils de Dieu. S’occuper des pieds d’un misérable c’est évidemment entrer dans une histoire, reprendre le chemin des origines et être célébré sinon comme un Dieu au moins comme un Saint.

Un Saint qui nous botte.