Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'aime beaucoup la nouvelle campagne des Echos qui accompagne une mise en page plus aérée et un choix d'illustration bien plus dynamique. Beaucoup d'infos géné qui disent tout et des pages éco, management, finances, marques et produits qui dynamisent la lecture. Vraiment, j'aime beaucoup, sans parler de ce coup de com' qui reprend le slogan bien vu "L'indécision ne mène à rien".

J'en profite pour vous raconter un petit souvenir. Après mon diplôme, il y a 20 ans, j'avais commencé à chercher du boulot vers 1992-1993. C'était une période atroce, aussi difficile qu'aujourd'hui pour les jeunes gens qui ne voulait pas un job dans l'audit ou la finance, seuls secteurs qui embauchaient à l'époque des gens ne sachant rien faire...

Je me souviens d'un rendez-vous aux Echos. J'avais été reçu par l'entremise d'un ami d'une amie d'un ami et un journaliste chevronné m'avait écouté raconter que je voulais, éventuellement, pourquoi, bah, beuh, bi, bo, bi, devenir heu, journalisteuhhhh. Bref, un garçon que j'ai revu plus tard et qui est devenu un ami m'expliqua ce jour-là que j'avais autre chose chose à faire que du journalisme et encore moins de la chronique réservée aux gens très expérimentés et très âgés.

Alors je lui ai fait confiance et j'ai fait autre chose pendant 15 ans. J'ai fait autre chose sans vraiment savoir s'il fallait que je fasse de la chronique ou autre chose. Depuis, ce journaliste a fait son chemin quant à moi, j'ai remis à plus tard, jusqu'en 2007 exactement, la décision de faire ce que j'avais envie de faire, à savoir écrire sur ce que je veux chaque jour, voire chaque heure de ma vie professionnelle et privée.

15 ans à remettre la décision au lendemain. Alors évidemment, quand je vois cette campagne des Echos "l'indécision ne mène nulle part", je ne peux que lui donner raison.