Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce matin sur Twitter @guybeart (ne cherchez pas à comprendre) m’invite à regarder ça. Et je tombe sur l’offre hallucinante du New Deal Auvergnat. Un emploi + le logement qui va avec !

Tu pars bosser là-bas on te loge. Cette opération me rappelle la conquête de l’ouest ou ces temps anciens de la renaissance où il fallait peupler des El Dorado. J’aime bien cette idée qui ferait de l’Auvergne et de certaines régions françaises des El Dorado, de nouveaux Far Ouest de l’emploi et de la vie au grand air. Cette façon d'en parler c'est un peu l'appartement témoin car on pourrait aussi causer des la désertification et de l'aménagement du territoire, mais ce ne serait pas positif.

En creusant les liens, on arrive finalement sur le site AuvergneLife. C’est quoi AuvergneLife ? Ca n’est plus une collectivité locale, ce n’est plus le poste d’expansion économique régional, c’est évidemment un concept qui transforme l'Auvergne en Amérique du Sud et le candidat à la mobilité en Christophe Colomb. On ressent tous plus où moins l'envie d’aller un jour découvrir l’El Dorado. Avec ce dispositif, l’Auvergne fait de nous des conquistadors, des pionniers qui réinventent l’eau minéale des volcans tiède en épopée conquérante. Car il y a dans tout urbain un conquistador qui sommeille.

Car après tout, quelle différence entre Vasco de Gama et un bobo barbu qui veut de l'air pur ? Le second est moins colonialiste que le premier. Mais la pulsion conquérante est là, que titille la campagne de communication auvergnate...

Ce conquistador a changé. Il ne tue plus les indiens, il ne cherche plus de métal précieux. Mais il veut reconquérir sa vie. Voilà pourquoi l’Auvergne se rêve en nouveau monde et voilà pourquoi on rêverait de la croire. Sur AuvergneLife des parcours de vie, des histoires de professionnels qui se sont réinventés une life en Auvergne. Tout cela est bien fait, bien pensé, tout cela est positif et donne envie. Envie de travailler autrement, ailleurs, différemment.

Et pourquoi pas en Auvergne.