Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La couverture chauffante

Hier j'ai rencontré un vieil ami photographe qui m'a raconté l'histoire d'un achat qui a changé sa vie. On était au bistrot, il a pris un panaché, moi un grog. Je sentais qu'il avait un truc à me dire. Il a regardé la rue sans que son regard se fixe sur quelque chose et il a commencé, comme s'il parlait seul.

J’ai acheté une couverture chauffante à ma femme.

A priori, c’est ce genre d’objet commandé honteusement à des sites proposant des bains bouillonnant pour les pieds, des brosses à dos grattantes et des vibromasseurs à joues (mouarf). Et pourtant, mieux qu’un conseiller conjugal, cette couverture électrique – qui, en un quart d’heure, fait du lit un sauna - a changé notre vie de couple. D'abord elle rend nos enfants jaloux (Ils n'ont droit qu'à des bouillottes)…Et des enfants jaloux de leurs parents, c'est toujours bon à prendre.

Ensuite et c'est essentiel, en nous glissant dans nos draps nous éprouvons d’abord le sentiment intriguant que quelqu’un d’autre y a dormi ce qui nous autorise à rêver (clandestinement) d’érotiques et brûlants trios nocturnes. Mais il y a autre chose. Entendre mon épouse ronronner comme un chat « Mmmmm, p... de sa race, quel kif ta cover!!! » en rejoignant la couche est pour moi une sorte de revanche enchanteresse sur l’excessive quiétude de nos soirées d’hiver dopées…à la tisane Nuit tranquille.

Mais les choses ne s’arrêtent pas là. Cette laine polaire tissée de ces fils conducteurs qui tiédissent notre matelas est plus qu’un accessoire de confort pour couples amateurs de sensations extrêmes. Avec elle, finis les crépuscules anxieux à scruter le plafond de notre chambre en pleurant sur nos 43 années de cotisations restantes, à chouiner sur l’âge du départ en retraite, à cauchemarder sur les impôts et l'atomisation des allocations familiales.

En rabattant sur nos museaux ce gadget électrique à 99 euros, ce n’est pas une simple couverture que nous tirons à nous. Non. C’est un rempart contre la crise, un bouclier contre les attaques de drones doublé d’un abri antiatomique et d’un masque antipollution.

En vérité, ceci n’est pas une couverture.

C’est un tour de passe-passe qui fait du lit conjugal une forteresse imprenable à motifs écossais autant qu'un atoll perdu au milieu de l'océan.

Il m'a laissé régler et il est parti sans un mot, dans le froid de novembre, comme un fantôme.