Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La France qui détruisait des emplois...

C’est un titre qui commence à s’imposer partout dans la presse depuis quelques heures.

« La France a détruit 15000 emplois ».

Une formule aussi, la France qui "détruit".

Comme un vandale.

Comme un voyou.

Comme un casseur.

J’ignore quel maso a inventé ce titre, je n’accuse personne, j’accuse l'air du temps. Utiliser le verbe détruire à la forme active pour évoquer la disparition des emplois c'est se faire encore plus mal que mal, c'est se vautrer dans l'apocalypse sociale. Parler le cas échéant de destruction d'emploi pourquoi pas, que l'on évoque la casse sociale aussi. Mais que la France détruise des emplois, c'est un peu vicelard.

Il y a derrière ce qui n’est qu’une formule une véritable intention de détruire, non pas des emplois mais notre moral. Je sais que la France va mal, je sais qu’elle est un pays détestable parfois (je l'ai même écrit), mais ça n’est pas une raison.

Non la France ne détruit pas des emplois à la hache, à la serpe ou au bulldozer, la France ne s’autodétruit pas. Elle s’auto-dénigre, assez ; elle s’auto-flagelle souvent, mais la France ne détruit pas des emplois.

Elle les perd et c’est suffisamment douloureux comme ça pour en plus laisser entendre qu'elle le fait exprès.