Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marcheting

Je le sentais arriver, de loin, mais il arrive avec ses gros sabots. Le marcheting.

Je n'ai rien contre les antiracistes ni contre cette marche historique, j'ai tout pour même mais quand le marketing et la politique s'en mêlent et s'emmêlent ça devient pesant, dangereux, pénible. De la même façon que nous avons mangé du Léa Seydoux, du Guillaume Gallienne, nous allons donc bouffer "de la marche" et comme le dit si justement mon camarade Guy Birenbaum, voir un parti s'arroger le monopole de la tolérance n'est ni bon pour ce parti ni bon pour le film. Car en s'accordant l'exclusivité du combat, la gauche s'accordera aussi l'exclusivité de l'éventuel échec de ce combat. Cette façon de préempter l'antiracisme et d'en faire une arme de destruction massive de l'adversaire va lui revenir dans la figure de même qu'un bide de "la marche" sera vite utilisé par ceux qui profitent de la montée des intolérances. Bref, le matraquage que j'appelle le "marcheting" et son périlleux mélange des genres ne fait que commencer et je redoute sa contreproductivité proportionnelle, en générale, à l'activisme et aux gesticulations sans suite des politiques qui veulent faire du spectacle et des acteurs qui veulent faire de la politique... Une somme de gesticulations sans suite, en général.