Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les préjugés et le travail, c’est l’intitulé d’une table ronde que j’animerai la semaine prochaine à l’ENA, une table ronde organisée par la Fondation ITG dans le cadre d’une journée de réflexion intitulée "Travailler autrement".

Quels sont les préjugés sur le travail en France ?

Je me demande réellement ce que sont les préjugés au travail. Vraiment je me pose la question et j’aimerais que vous m’aidiez.

Les préjugés du travail c’est quoi au juste ?

Ne pas travailler le dimanche ?

Considérer au contraire que travailler le dimanche sauvera le pays de la crise ?

Travailler plus longtemps ?

Travailler moins longtemps ?

Est-ce exiger des salariés qu’il fasse du présentéisme au lieu de les inciter à travailler chez eux ?

Un préjugé au travail est-ce penser que le temps de transport n’est pas incorporable dans le temps de travail ?

A 45 ans on est sénior ou séniorita ?

Faire travailler un mineur c'est mal ?

Est-ce considérer que le mode de rémunération d’un salarié passe par l’argent et la taxation d’éventuels avantages en nature ?

Un préjugé au travail est-ce le CDI pour tous et la sécurité de l’emploi qu’on imagine aller avec ?

Au contraire, est-ce la flexibilité qui est un préjugé, une idée reçue ?

La seule formation comme moyen de faire évoluer les personnes dans le travail ou leur carrière est-ce la panacée ?

Les préjugés au travail sont-ils des préjugés sur le recrutement qui conduisent à des discriminations ?

Faut-il de l'expérience et des diplômes pour faire un bon candidat ?

Les préjugés au travail concernent-ils le dialogues social ?

Les syndicats sont-ils trop puissants ?

Les syndicats sont-ils insuffisamment représentatifs ?

Le dialogue social à la française est-il nul ?

Ou s'agit-il là encore d'un préjugé ?

Voilà une liste non exhaustive d'idées reçus, plus ou moins recevables, bien ancrées dans le système, qui collent aux basques de notre manière de parler du travail. Elles empêchent évidemment de se parler sereinement, d’échanger tranquillement. Je suis sûr qu’il en existe d’autres de ces préjugés.

Allez-y, énoncez-les, vous nous aiderez ainsi à leur tordre le cou…

PS : Pour assister à cette journée «travailler autrement », le programme est ici.